ENDRI DANI

SELECTED WORKS

POIEIN

182 CM

ANOBIUM PUNCTATUM

STAR NEGATIVE

PALIMPSEST 05

PALIMPSEST 04

1/1

SOUVENIR OF MY HOMELAND

PALIMPSEST 01

EXHIBITIONS / PROJECTS

BIOGRAPHY

TEXTS AND REVIEWS

PRESS (SELECTIONS)

CONTACT

INSTALLATION VIEW: Souvenir of my Homeland, Palipsest 05.

Image credit: Hervé Véronèse

 

Endri Dani est un artiste et designer graphique, né en 1987, qui vit et travaille à Tirana, Albanie. Ses photographies, vidéos et installations ont tendance à incorporer des objets trouvés, des artefacts de la vie quotidienne et de l’histoire de l’Albanie. Il est également co-fondateur de MIZA Gallery, une galerie à Tirana dédiée aux jeunes artistes albaniens.

Matali Crasset est une designer industriel, née en 1965, qui vit et travaille à Paris. Elle met en place une méthodologie propre dans laquelle elle questionne l’évidence des codes qui régissent notre vie quotidienne pour mieux s’en affranchir et expérimenter. Elle développe ainsi des nouvelles typologies articulées autour de principes tels que la modularité, l’appropriation, la flexibilité, le réseau. Cet accrochage met en avant l’objet artisanal comme vecteur de savoir-faire, mais aussi de mémoire et d’identité. L’artiste et le designer replacent le processus artisanal au sein du musée reconverti pour l’occasion en espace domestique : l’objet-mémoire, l’objet-outil entrent en dialogue avec le public, qui peut s’approprier les objets. Les œuvres d’Endri Dani retravaillent l’objet commun pour tenter d’en extraire la mémoire intime et se mélangent aux objets de matali crasset, réalisés avec les artisans du Vent des Forêts. Pour ce centre d’art rural hors norme dont le white cube est une forêt, elle a conçu une suite d’objets en bois, du petit mobilier, réalisés en collaboration avec les tourneurs Philippe Huet et Jean Bergeron. En écho à ces pièces de bois, matali a conçu deux quilts avec des carmélites et une capeline réalisés avec une tisserande locale, Colette Chatelet.

 

matali crasset & Endri Dani

vue de l’exposition Museum ON/OFF, Centre Pompidou, 2016

© Centre Pompidou, Hervé Véronèse, 2016